Paul Lairat | Manufacture
14978
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-14978,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

La fabrication

L’atelier

L’atelier de lutherie a ouvert ses portes en 2000.

De nombreuses essences de bois tels que le wengé, l’acajou, l’ébène, l’érable… sont stockées et séchées pendant cinq années au minimum, avant d’entrer dans la fabrication des différentes parties d’une guitare ou d’une basse.

Sont aussi soigneusement entreposés de rares placages de loupe de myrthe, de madrona, d’amboine… qui serviront à la réalisation des tables d’instrument.

Pour travailler avec précision, des machines à bois soutiennent le travail manuel du luthier :
La scie circulaire, la dégauchisseuse et la raboteuse vont permettre de débiter et d’effectuer les mises en épaisseur.
La scie à ruban chantournera le bois, ce qui donnera plus tard le contour de l’instrument.
La toupie permettra de faire des moulures…

C’est ainsi que naît chaque Guitare et Basse « Paul Lairat ».

L’histoire

Tout à commencé quand Paul apprit à jouer de la vieille guitare acoustique de son père, Henri Lairat. Très vite le souhait de la rendre plus moderne et à son goût le poussa ‘instinctivement’ à réaliser sa première customisation d’instrument dans le petit garage familial.

 

Ainsi démarra l’envie d’en faire plus dans la conception de l’instrument, ce qui amena très rapidement le futur luthier à fabriquer sa première guitare électrique ( la guitare Sanoa qui au début de l’histoire s’appelait la PL1).

 

Son apprentissage et expérience en tant qu’ébéniste ainsi que dans la fabrication d’instruments provençaux lui ont facilité la tâche…

 

La première guitare « Paul Lairat » était née ! Ce fut une grande satisfaction esthétique et acoustique, mais l’imagination du luthier ne faisait que commencer et sa recherche constante pour concevoir des instruments encore plus précis et d’une finition irréprochable le guida vers une voie toute tracée : Pendant trois ans, il se consacra à la création confidentielle de six modèles de guitares et basses. C’est ainsi qu’en 2000, il présenta sa propre gamme d’instruments « Paul Lairat » au salon de la Musique de Paris.

 

Les instruments connurent un vif intérêt auprès des musiciens, mais pas assez aux yeux du luthier qui voulait se démarquer encore plus et offrir aux musiciens la basse ou la guitare unique en son genre.

C’est donc en 2004 que Paul concrétisa son souhait en réalisant la basse Stega, un modèle hors du commun, qui révolutionna le monde de la basse, par son esthétisme futuriste et son ergonomie, tout en gardant un son d’une grande polyvalence, puissant, dynamique, riche en harmonique et très précis.

 

L’impact positif de cette basse auprès des musiciens et amateurs d’instruments et son désir de faire partager sa passion, poussèrent Paul à participer au plus grand salon mondial de la musique, le Musikmesse de Francfort. Continuant sur cette lancée, naquit en 2006 le nouveau modèle de basse, la Gabriella : Une basse fretless demi-caisse qui offre un son très proche de celui d’une contrebasse. Ce modèle fut récompensé en 2009 avec la basse Stega par l’Award du Meilleur Luthier, Award décerné par le magasine Américain Bass Gear.

 

Cette récompense amena le luthier à voir encore plus loin et à se rendre dans ce lieu mythique de la musique : Los Angeles, pour participer au fameux Namm Show et continuer ainsi à promouvoir ses guitares et ses basses à l’étranger.

 

En 2012, Paul lança un nouveau modèle de basse pour le Namm Show, la Sirya.

 

De tous les instruments présentés au Namm Show elle remporta le plus grand nombre de votes sur le site web du magasine Américain Premier Guitar.

Voilà comment tout a commencé en 1994…

Je souhaite vous remercier et vous dire que ceci n'est que le commencement d'une grande aventure que j’ai plaisir à vous faire partager. Je suis très heureux que ma première guitare, née dans le garage étroit d’un petit village m’ait ouvert une porte me conduisant vers un parcours enrichi de rencontres musicales et amicales. Aujourd’hui, je suis ravi que mes instruments soient reconnus internationalement pour leur qualité esthétique, acoustique et leur finition irréprochable reflétant ainsi tout le soin que je leur apporte et la passion qui m'anime.

Paul Lairat

Newsletter

Inscrivez-vous afin de recevoir toutes nos actualités

Contactez-nous

Pour toute demande et (ou) prise de rendez-vous
contact@lairat.com

Accueil – Manufacture – Guitares – Basses – Artistes – Contact – Mentions légales